Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Dimanche de Pâques

Homélie du Père Lucien Dabira

 

« Le Christ est vraiment ressuscité, Alléluia ! ». Chers frères et Sœurs, aucun chrétien ne doit être triste en ce jour. Si d'aventure quelqu'un sentait de la tristesse dans son cœur en ce matin de Pâques, qu'il invoque, tout de suite, l'Esprit Saint.

 

Aujourd'hui, c'est la solennité des solennités. Il n'y a pas de fête plus grande dans l'Église catholique que la Pâques; et le mystère pascal est le fondement de notre foi. St Paul dit « si le Christ n'est pas ressuscité, vaine est votre foi ». Merci à vous chers parents d'être venus nombreux avec vos enfants et de leur permettre de vivre cet évènement et d'en recueillir les fruits. A vous les Troubadours du Seigneur, je dis un grand merci pour votre choix de vivre ce camp à Douai. Vous nous permettez de voir que notre Église compte beaucoup de jeunes. Avec les autres jeunes, vous êtes l'avenir de notre Église !

 

Je voudrais, à partir de l'évangile que nous venons de lire, nous aider à entrer dans la joie de Pâques. Contemplons Marie Madeleine qui se rend au tombeau de grand matin. St Jean nous dit que c'était encore les ténèbres; lesquelles ténèbres seront brisées par la lumière de la résurrection et faire d'elle l'apôtre des Apôtres. Vous vous souvenez de l'évangile de la passion que nous avons lu le Dimanche dernier, Dimanche des Rameaux où cette pècheresse, avait apporté un parfum de grand prix et l'avait versé sur les pieds de Jésus et les avait essuyés avec ses cheveux. Je vous disais qu'après avoir rencontré Jésus, elle avait « brisé son cœur de pierre » et le Seigneur lui a donné « un cœur de chair ». C'est ce cœur de chair qui est rempli d'amour pour son Seigneur qui la pousse au tombeau de grand matin.

 

Chers frères sœurs, Pâques pour nous aujourd'hui, serait vraiment, comme le dit le prophète Ézéchiel, de « briser notre cœur de pierre » par le repentir, afin que de recevoir du ressuscité « un cœur de chair » plein d'amour.

 

Contemplons maintenant les deux disciples qui se rendent au tombeau, après l'annonce faite par Marie Madeleine. « Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau ». Pierre, pardonné et guérit, après son reniement, reprend sa place de responsable du groupe des disciples. Son amour pour Jésus, « Pierre m'aimes-tu ?... tu sais que je t'aime Seigneur », le fait courir au tombeau et le fera encore courir à travers le monde pour annoncer Jésus. C'est lui qui doit d'abord constater la résurrection du Seigneur et ensuite l'autre disciple pourra entrer à son tour dans le tombeau, même s'il est arrivé le premier. Ici, nous voyons la primauté de Pierre à qui le coq avait rappelé où est la vraie Lumière et que cette Lumière de Dieu pouvait se lever dans vie à travers son repentir. Pierre a accueilli ce pardon de Dieu. Nous aussi, nous avons eu l'occasion de nous confesser afin d'accueillir la miséricorde de Dieu. Le Seigneur nous attend toujours sur le chemin de la conversion.

 

Je voudrais dire un mot sur l'autre disciple. « C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut ». Ce constat du tombeau vide, lui fait se souvenir des paroles du Maître. Même si Jésus dira plus tard à Thomas: « heureux ceux qui croient sans avoir vu », le disciple que Jésus aimait a été conforté dans sa foi à partir de ce qu'il a vu. Il a vu la victoire de la vie sur la mort, la victoire de Jésus sur les puissances des ténèbres. Alors, il a cru en l'amour, vainqueur de la mort. « Il vit et il crut ».

 

Frères et sœurs, la résurrection de Jésus que nous fêtons en ce jour, inaugure pour nous une nouvelle manière de vivre. Hier, en renouvelant nos promesses baptismales, nous avons accepté, comme au jour de notre de baptême, d'accueillir et de vivre de la vie nouvelle des enfants de Dieu. Nous avons choisi de ne pas nous fermer à la nouveauté que Dieu veut apporter à notre vie, de ne pas nous replier sur nous-mêmes et surtout de ne pas nous résigner. Accueillons les grâces de Pâques et laissons éclater notre joie ! Amen.

 

Père Lucien Dabira,

Eglise Notre-Dame, le 5 avril 2015.

 

 

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Jeudi 09 avr 2015 - 18h20 • 399 visites

Actualités de l'Eglise

Commentaires du dimanche 27 août
27 août 2017, 21e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

Homélie du dimanche 27 août
21éme dimanche du Temps Ordinaire

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Haut de page