Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

LE SACREMENT DES MALADES

 

malades malades   « La mesure de l’humanité se détermine essentiellement dans son rapport à la souffrance et à celui qui souffre. Cela vaut pour chacun comme pour la société. Une société qui ne réussit pas à accepter les souffrants et qui n’est pas capable de contribuer, par la compassion, à faire en sorte que la souffrance soit partagée et portée aussi intérieurement est une société cruelle et inhumaine » - « Accepter l’autre qui souffre signifie, en effet, assumer en quelque manière sa souffrance, de façon à ce qu’elle devienne aussi la mienne. Mais parce que maintenant elle est devenue souffrance partagée, dans laquelle il y a la présence d’un autre, cette souffrance est pénétrée par la lumière de l’amour. » (Benoît XVI, encyclique Spe salvi, nn. 38-39.)
« J'avais faim et vous m'avez donné à manger, j'avais soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli, nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier, et vous êtes venu me voir. »
(Matthieu 25, 35-36)

De quoi s’agit-il ?


Aux personnes atteintes dans leur santé à cause de l'âge ou de la maladie, l'Eglise propose le Sacrement des Malades pour demander au Seigneur la force de vivre chrétiennement ce temps difficile. Ce sacrement au moyen d’une onction d’huile, est reçu au cours d'une célébration à laquelle toute la communauté chrétienne est invitée... il peut aussi être reçu individuellement au domicile, et renouvelé en cas d’évolution notable.

Comment nous contacter ?

 

  • Pour les malades hospitalisés au C.H.D. vous pouvez contacter l’aumônier Sœur Nicole BECQUE par le biais du service où se trouve la personne, ou des visiteurs bénévoles

 

  • Pour la résidence Marceline Desbordes-Valmore contacter l’aumônier Madame Isabelle CARPENTIER par le biais de secrétariat ou des visiteurs bénévoles

 

  • Pour les résidences, maisons de retraite contacter le secrétariat paroissial à DOUAI au 56 terrasse Notre Dame Tel : 03 27 71 56 10

 

  • Pour les personnes malades au domicile ou en clinique, contacter le secrétariat paroissial à DOUAI au 56 Terrasse Notre Dame Tel : 03 27 71 56 10 qui prévient le prêtre et les bénévoles du Service Evangélique des Malades.


L’occasion de cette page nous permet d’évoquer le service rendu chaque année par l’Hospitalité diocésaine de LOURDES qui organise le pèlerinage de personnes malades. Vous pouvez contacter Mesdames Francoise DERVAUX ou Louisette SEULIN au secrétariat paroissial à DOUAI, 56 terrasse Notre Dame Tel : 03 27 71 56 10

 

L’Aumônerie de l’Hôpital
Une mission d’Eglise


Le service de l'aumônerie de l'hôpital apporte sa contribution au projet de soin, à la prise en charge des besoins relationnels, spirituels et religieux des personnes, en allant vers elles et en répondant par la proximité, aux demandes religieuses d’écoute et d’accompagnement.

Une orientation :


porter attention aux personnes qui vivent une souffrance humaine et spirituelle, du fait de la maladie, dans le respect des convictions de chacun.

  • une présence d'écoute et d'accompagnement auprès des patients, de leur famille
  • une présence particulière aux personnes en fin de vie
  • être en lien avec les autres composantes de la pastorale de la santé (service évangélique des malades, associations de soutien aux personnes handicapées.)
  • une aide au ressourcement et soutien dans la Foi, pour ceux qui le désirent
  • agir en partenariat et collaborer avec les soignants
  • être attentif à la dignité de la personne, à ses choix éthiques, à la qualité de vie accueillir et relayer la demande de présence des autres cultures

 

Des ressources :


L'équipe du service de l'aumônerie hospitalière est composée d’un aumônier laïc, d’un prêtre accompagnateur et de membres associés dit « bénévoles » Par ailleurs, nous souhaitons accueillir des personnes qui donneraient un peu de leur temps pour visiter. Ce service demande une écoute disponible et silencieuse, et en même temps active ; des gestes tout simples, le respect des personnes, de la discrétion, une certaine foi et vie de prière, et un esprit d'équipe. En effet, il est indispensable de prendre du temps pour la relecture de ce que nous vivons dans nos visites, pour mieux rejoindre ensuite les personnes malades, et faire avec elles un bout de chemin.

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Jeudi 03 septembre 2009 • 3716 visites

Haut de page