Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Noël avec nos frères d'Orient

à travers l'expérience de Michel ZAK

 

Noël en communion avec nos frères chrétiens d'orient, à travers l'expérience de Michel ZAK qui a rejoint Erbil (Kurdistan) avec le soutien de la Fondation « SOS Chrétiens d’Orient »

 

Michel, notre fils, est parti, fin novembre, avec notre accord, en Irak, aider les chrétiens persécutés. Il considère qu’il se doit de les épauler sur place. Il a donc pris contact avec un organisme réalisant ce soutien à ces personnes déplacées, la Fondation SOS Chrétiens d’Orient de Paris, qui l’a conseillée et lui a indiqué la démarche à suivre pour se rendre donc utile.

Il a alors pris l’avion à Paris à destination d’une ville du Kurdistan, Erbil, avec escale à Istanbul, et ce, pour 3 mois.

Il se trouve là-bas en compagnie de 15 à 25 jeunes Français (tous profils : étudiants, salariés ayant pris une ‘’année sabbatique’’, …), tous motivés et volontaires pour venir en aide à ces chrétiens malmenés, pour les maintenir aussi dans leur pays plutôt que de les voir s’expatrier ; cette terre de Ninive doit rester chrétienne. Ils s’impliquent donc, sacrifiant leur temps et leur argent à ces gens de Mossoul que la guerre déplace.

Ils font principalement la répartition des dons en provenance de France, adressés à cet organisme « SOS Chrétiens d’Orient » par des gens de bonne volonté, aux familles dans le besoin, familles qui ont souvent quitté précipitamment leurs habitations. Ils occupent les enfants qui, de ce fait, ne vont plus à l’école, car les écoles sont rares vu l’afflux de ce grand nombre de personnes déplacées. Ils cherchent à subvenir aux besoins de tous, l’hiver approchant.

Michel devait finir son séjour vers le 22 janvier mais il va le prolonger jusqu’à fin février, tant il y a à faire.

En ce moment, ils préparent les Fêtes de Noël, réalisant par leurs propres moyens des crèches… Une aide plus matérielle sera apportée après ces Fêtes, aide pour la vie quotidienne. Leur présence est très appréciée et importante pour ces gens qui ont conscience qu’ils ne sont pas abandonnés, mais soutenus par leurs frères chrétiens de France.
Mariola Zak

 

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Mardi 29 décembre 2015 • 348 visites

Haut de page