Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

24 déc

Veillée et messe en l'église Notre-Dame

Deux témoignages sur la veillée :

Merci Matthieu de nous avoir permis de vivre la veillée de Noël à travers 3 temps forts :
- Louange devant la beauté de la Création première, joyeusement mise en lumière par la petite famille : Dieu nous aime, il nous a offert une terre belle dans le chatoiement des couleurs de la nature, la diversité des animaux, de tous les vivants. Une terre riche de l'amour partagé en famille, avec ceux qui nous entourent. Une terre qui ouvre à la joie et à l'émerveillement.
- Et puis l'homme animé par le péché, crie sa souffrance, sa révolte à Dieu, mais aussi son immense besoin d'être écouté de se sentir aimé... Souffrance et révolte traduites, clamées par les sept personnages qui interpellent violemment Dieu : la dureté de la vie quotidienne, la solitude créée par le manque d'amour, l'abandon, la maladie, la mort, le dégoût de soi-même. Cris de souffrance, de révolte, de peur ; oui, mais au milieu desquels perce un timide espoir, un espoir fou : « et si c'était vrai qu'Il est là et qu'Il nous aime ? »
- Et voilà que soudain, souffrance, révolte, tristesse, sont balayées : « Gaudete, Christus est natus ». L'enfant Dieu est né... un à un Il relève les sept personnages qui Le serrent contre leur cœur et se l'offrent mutuellement. Alors, dans la joie et la paix nées de Sa Présence, les sept personnages revivifiés, entraidés par les troubadours dansent d'allégresse autour de l'autel.
« Gaudete Christus est natus ». Oui, en ce soir de Noël, l'église Notre Dame toute entière chantait la joie d'être sauvée par l'Amour immense de ce Dieu, petit enfant.
Jacqueline TOISON

Télécharger le fichier PDF


Le lundi 24 décembre, l’église Notre-Dame était pleine à craquer pour vivre la joie de la Nativité, celle de la naissance de Jésus venu sauver l’Humanité toute entière. Avant la célébration de l’eucharistie, la veillée nous a rappelé le véritable sens de cette fête chrétienne au travers d’un sketch écrit par Matthieu Bobin, ordonné diacre en mai dernier et arrivé dans la paroisse début septembre. La première scène nous a fait redécouvrir la beauté de la création de Dieu … et l’existence du péché originel. Par la suite, une galerie de personnages vivant des souffrances multiples si nombreuses en notre temps (crise économique, perte d’un être cher, rupture amoureuse, divorce de ses parents …) se sont succédé devant l’assemblée, tous plus désemparés les uns que les autres. Les cris vers Dieu ont résonné et retenti … avant d’être suivi par celui de cet enfant où Dieu s’est fait homme, né et couché dans une mangeoire, pour nous tirer des abîmes des ténèbres, du péché et de la mort ; en ravivant en nous la flamme de la confiance et de l’espérance.
Personnellement, j’ai été émerveillé par cette assemblée si nombreuse, unie dans la diversité de tous et chacun, des sensibilités et des générations. Qu’il est beau de pouvoir véhiculer le message d’amour de Dieu au travers du théâtre qui touche directement les personnes et de ce sketch par lequel nous nous sommes mis au service de la paroisse pour que cette veillée soit belle, priante et festive  !
Adrien PERUS

Télécharger le fichier PDF

1212_DSC04857B.JPG

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Jeudi 27 déc 2012 • 676 visites

Haut de page