Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Personne ne peut se sauver par l'argent

Homélie du 20 septembre 2013

ROME, 20 septembre 2013 (Zenit.org) - « Personne ne peut se sauver par l’argent », au contraire l’argent « éloigne de Dieu », a dit le pape François dans son homélie, en vidéo sur le "Vatican player", ce vendredi 20 septembre 2013.

Commentant la première lecture, tirée de la première lettre de saint Paul à Timothée (6,2c-12) le pape a rappelé qu’« on ne peut servir Dieu et l’argent » car « quelque chose dans l’attitude d’amour envers l’argent éloigne de Dieu ».

 

Même s’il existe « tant de péchés », Paul souligne que « la racine de tous les maux, c'est l'amour de l'argent » : « Emportés par ce désir, certains se sont écartés de la foi et ont causé beaucoup de tourments ».

 

En effet, « le pouvoir de l’argent éloigne de la foi et même, il enlève la foi, il l’affaiblit et on la perd … L’argent rend la foi malade et lui fait prendre une autre route » : Il entraîne vers « des paroles oisives, des discussions inutiles … Là où se cachent les envies, les querelles, les médisances, les conflits d’hommes à l’esprit corrompu et privés de la vérité ».

 

Cela arrive aussi aux croyants qui parfois « considèrent la religion comme source de gain » : « Je suis catholique, je vais à la messe, car cela me donne un certain statut. Je suis bien considéré … Mais par en-dessous je fais mes affaires … Je suis un amoureux de l’argent ».

 

« L’argent corrompt ! Il n’y a pas de voie de sortie : Choisir la voie de l’argent, c’est devenir à la fin un corrompu ». L’argent « fait lentement glisser vers la perdition », car s’il « offre un certain bien-être au départ », ensuite il fait se sentir « un peu important » et entraîne « la vanité » comme dans le psaume du jour (Ps 49).

 

Puis celui qui aime l’argent passe « de la vanité à l’orgueil ». Ce sont « trois marches : La richesse, la vanité et l’orgueil », a estimé le pape.

 

Ainsi, il faut choisir : « On ne peut servir Dieu et l’argent. On ne peut pas. Soit l’un, soit l’autre. ». Il ne s’agit pas pour autant de rallier « le communisme » : « C’est l’Évangile pur ! Ce sont les paroles de Jésus ! » : « Personne ne peut se sauver par l’argent ».

 

Pourtant, « aucun des dix commandements ne parle de l’argent. Contre lequel est-ce qu’on pèche si on agit pour l’argent ? Contre le premier : Péché d’idolâtrie. Car l’argent devient une idole à laquelle on rend un culte ».

 

« Le diable prend toujours cette voie de tentation : La richesse, pour te sentir suffisant ; la vanité, pour te sentir important ; et, à la fin, l’orgueil, c’est son langage ». Et finalement, « l’argent rend idolâtre, rend l’esprit malade d’orgueil, rend obsédé de questions oisives et éloigne de la foi, il corrompt ».

 

Sur le modèle de saint Paul, le pape a exhorté à être « juste et religieux », à vivre « dans la foi et l'amour, la persévérance et la douceur » : C’est « la route de Dieu, l’humilité, non pas celle du pouvoir idolâtrique que peut donner l’argent ».

« Que le Seigneur nous aide à ne pas tomber dans le piège de l’idolâtrie de l’argent », a-t-il conclu.

Article publié par Adrien PERUS • Publié Dimanche 22 sep 2013 - 09h33 • 777 visites

Haut de page