Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Témoignage de Marie Masset
(interrogée par Bruna Manenti)

Soirée de rentrée du doyenné de Douai - 8 octobre 2013

 

Marie, peux-tu témoigner de l’importance d’appeler ?

 

Oui, il est important d’oser appeler car prendre des responsabilités dans l’Eglise répond toujours à un appel ; on est appelé par Dieu par l’intermédiaire d’un ami de Dieu et chacun(e) se souvient des appels qu’il a reçus et acceptés et / ou de ceux qu’il a refusés ;

 

Quand faut-il appeler ?

 

J’ai envie de dire TOUJOURS ;il faut toujours être en veille.(comme un pêcheur au bord de l’étang qui veille à ferrer le poisson ou plutôt comme un gardien de phare qui veille à l’ entrée du bateau au port ; or, c’est souvent quand on s’essouffle (l’âge, la fatigue, les changements familiaux) que nous commençons à nous soucier d’appeler ; alors, là, on cherche à se faire « remplacer »: où vais-je trouver celui ou celle qui fera le travail aussi bien que moi, moi qui le fais depuis si longtemps… ;nous avons alors oublié que cette tâche que nous accomplissons si bien…elle ne nous appartient pas Elle nous a été confiée pour un temps donné

C’est donc quand tout va bien et dans la joie qu’il faut appeler, pour donner à l’autre la CHANCE de servir à son tour

 

On peut appeler tout le monde ?

 

Oui, chaque baptisé a vocation à remplir une mission ; au cours de nos rencontres, on décèle chez une personne une certaine attente, une envie d’aller plus loin, une envie d’être plus heureux et on sait que connaître la personne de Jésus-Christ, ça rend heureux

Mais pour que l’appel aboutisse, il faut être patient, prier, avec tact, approfondir la relation, mettre à l’aise, apprendre à se connaître, s’écouter, s’apprécier, ne pas juger, croire en l’autre si différent de moi et qui ne fera pas comme moi ;

Il faut aussi accepter d’autre manières de faire, essuyer quelques refus et parfois s’apercevoir avec surprise qu’ils n’avaient pas accepté d’intégrer l’équipe que nous leur destinions et de les voir , plusieurs années plus tard, intégrer une autre équipe : Mon appel n’est pas perdu ; il a seulement été dévié ; je ne m’attendais pas à cela mais tant mieux pour le groupe qui les accueille et tant mieux pour le royaume de Dieu

 

Quelles découvertes as-tu faites lors de tes appels ?

 

Eh bien, j’ai découvert que Gérard, mon filleul de confirmation faisait mieux que moi : il enregistre des chants en MP 3, il intervient pendant les célébrations de baptême avec une aisance que je n’aurais pas soupçonnée, il convoque les animateurs sur Doodle…

Par ailleurs, Gérard reconnaît avoir le sentiment de ne pas être arrivé au bout de sa foi (je le cite) et il demande à l’Esprit Saint de continuer à le guider (Nul doute qu’il acceptera à l’avenir de participer à des formations proposées par le diocèse.)

J’ai découvert aussi qu’il faut appeler au « large », c'est-à-dire au-delà des chrétiens que nous rencontrons habituellement dans nos églises et je terminerai par deux exemples Chaque jour de la semaine où mon mari doit ouvrir et fermer les portes de l’église, il rencontre un voisin qui promène son chien autour de l’église ; ils se saluent … ;Le jour, où il a osé lui demander de remplacer quelqu’un d’âgé qui souhaitait arrêter ;ce monsieur a tout de suite accepté ; Maintenant, il a toutes les clés et il veille sur l’église mieux que nous et continue à venir à la messe des Rameaux !

On apprend qu’une voisine est en retraite anticipée ; sa formation : comptable ; on va lui demander d’enregistrer toutes les quêtes sur le serveur informatique du diocèse ; elle accepte, elle est aujourd’hui au conseil économique et porte le souci du budget de la paroisse.

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Jeudi 10 octobre 2013 • 1225 visites

Actualités de l'Eglise

Les évêques français et espagnols du Chemin de Compostelle signent une lettre pastorale commune
Monseigneur Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, a accueilli la troisième rencontre...

Commémoration : un an après la mort du Père Hamel
Un an après l'assassinat du Père Jacques Hamel (26 juillet 2016), prêtre de...

Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr
Un nouveau site pour la liturgie : liturgie.catholique.fr. Destiné en premier lieu aux acteurs en...

Commentaires du dimanche 30 juillet
30 juillet 2017, 17e dimanche du temps ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Mgr Georges Pontier : « Il y a un an, le Père Jacques Hamel était assassiné »
Déclaration de Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence...

Haut de page