Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Homélie du Père Bernard Descarpentries

Fête de la Ste Famille


Bien avant la venue de Jésus, Ben Sirac nous ramène à l'essentiel : Dieu veut que chaque famille soit heureuse. Et il nous montre le chemin qui nous permettra de parvenir à une véritable harmonie : "La réussite d'une authentique vie familiale ne s'obtient que par une lutte incessante contre l'égoïsme". « Honore ton père…glorifie ta mère » parce que tu as reçu d’eux la vie et parce que, malgré leurs limites, leurs faiblesses, leurs erreurs et même les blessures infligées, ils ont eu souci de toi et t’ont aimé,en te portant à la vie. Puis « Soutiens tes père et mère dans leur vieillesse… Même si leur esprit les abandonne, sois indulgent. » Impossible d’entendre ces recommandations sans les appliquer de manière bien concrète à chacune de nos familles. Au nom même de notre foi, nous avons le devoir d'honorer les vertus familiales.

 

De même, Saint Paul nous appelle les vertus qui favorisent une belle vie de famille: "la tendresse, la bonté, l'humilité, la patience, le pardon, et par-dessus tout, l'Amour". Tout cela ne sera vraiment possible que si nous laissons le Christ habiter en nous, pour transformer notre vie et la rendre de plus en plus conforme à son amour. Vivre Noël, c'est d'abord accueillir le Christ dans notre vie. Je vous propose d'entendre les mots de St Paul, en jouant sur ces mots « Supportez-vous mutuellement » Cela nous invite non pas à nous “subir” mais à nous porter ensemble. On peut comprendre « soyez les supporters les uns des autres ! » Cela vaut pour le jeune qui peine à trouver son chemin de vie, comme pour le couple qui est marié… Supporter l’autre, on ne peut le faire que si on voit en l'autre la présence de Dieu… Il nous faut porter la famille. Chacun de nous y a sa part : grands-parents, parents, enfants peuvent s’entraider et s’encourager les uns les autres. Mais aussi la société, et nous avons à veiller à ce qu'elle la fasse. On est souvent loin de penser à la famille. Les horaires de travail et la charge que l'on impose à certains (hommes, femmes, enfants) détruisent pratiquement toute possibilité de vie familiale. "La personne d'abord" devrait être le mot d'ordre de nos sociétés surtout pour les plus nécessaires d’entre elles : nos familles. Prions pour y être attentifs et pour savoir en préserver la qualité vie. Dès les premiers jours, la vie de Jésus a été menacée et ce fut la responsabilité de ses parents de la protéger. La fuite en Égypte nous fait penser à toutes ces familles qui ont fuit les conflits et la guerre, qui en pâtissent. Dans tous les cas, ce sont les familles qui en sont les premières victimes. Devant la tentative de meurtre que le roi Hérode préparait, la menace a atteint profondément Marie et Joseph, elle n’a cependant pas affecté leur raison. Elle a plutôt consolidé leur volonté de protéger à tout prix l'enfant, quitte à tout quitter. C’est un premier message adressé à tous parents : les épreuves, qui peuvent certes détruire l’amour, peuvent aussi être l’occasion d’une croissance dans l’amour et d’un renouvellement de la force de vivre.


Ce qui est aussi frappant, c'est que cette famille est toujours en chemin. C'est dans sa capacité de se mettre en route que la Sainte Famille nous est présentée comme modèle. En se laissant interpeller par les événements et malgré les contrariétés et les épreuves, elle fait confiance à Dieu. C'est très important pour nos familles qui sont aussi secouées et bousculées ; Parents, grands-parents et enfants ne sont pas épargnés par les aléas de la vie. Chacun pense à tant d'événements qui lui font prendre des chemins inattendus. Comment ne pas penser à tous ces enfants dont la vie est menacée par les guerres, la famine ? Aux autres qui sont victimes de la violence et de la maltraitance. N'oublions pas tous ceux et celles qui souffrent à cause de l'indifférence, du manque de soins, du manque d'amour et d'affection. A travers eux, c'est le Christ qui est là et qui attend ; qui nous attend.

 

 

Dimanche 29 décembre 2013

Père Bernard Descarpentries


 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Mardi 31 déc 2013 • 416 visites

Haut de page