Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

De Toupah

Février 2014

Cote d Ivoire0 Cote d Ivoire0  

 

 

 

 

 

 

Sœur Marie-Agnès Corroyer vit en communauté à Toupah, en Côte d'Ivoire, pays où les Servantes de Marie (la communauté de Sœur Nicole Becque) sont présentes depuis 50 ans.
La mission des Servantes de Marie en Côte d’Ivoire est aidée et soutenue par l'association bouchinoise « Saint Martin Partage de Vie » (Contact : J-M D’Halluin, jmdalu1@yahoo.fr)

 

 

 

Chères sœurs MERCI de votre COMMUNION avec nous à Orbaff. Vous êtes sans doute impatientes de recevoir des nouvelles...

Simplicité, chaleur humaine, joie sont les 3 mots qui caractérisent le climat de cette journée !

 

Trois prêtres ont présidé l'Eucharistie de 9 h 30 : le Père Raphaël Mobio, responsable du secteur de Dabou, le Père Akré, prêtre de la paroisse et le Père Bruno Yedoh, natif du village et vicaire général de Yopougon. Nous sommes entrées en procession accompagnées de Sr Odile Yéï, congrégation Notre Dame de la Paix, native elle aussi d'Orbaff. sous les chants joyeux de la chorale et une belle assemblée de chrétiens Adjoukrous. Sr Mayie l.arregain a donné la nouvelle et Arantza a assuré la lecture d'Isaïe. Les lectures de ce dimanche correspondaient bien à notre fête. Voici la nouvelle :

 

« La nouvelle qui nous rassemble en ce jour est très bonne !

1964-2014 cela fait 50 ans. Le 11 février 1964, il y a 50 ans. il s'est vécu dans ce village d'Orbaff, et en particulier pour votre Communauté Catholique un événement que vous aviez espéré : l'installation d'une communauté de Religieuses. et ce sont les Servantes de Marie qui vous ont été envoyées : Sr St Jean, Sr St Roger, Sr Christelle. Pour la Congrégation, cette date marque la naissance de sa Mission sur le continent Africain en territoire Sud-Saharien. La Congrégation répondait à l'appel lancé par le Pape Pie XII dans son encyclique "FIDEI DONUM".

L'ouverture de notre Congrégation à la Mission en Côte d'Ivoire a jailli de la rencontre de deux Évêques : Monseigneur Gouyon, Evêque de Bayonne, venu visiter ses prêtres en Côte d'Ivoire et Monseigneur Yago qui l'accueille à Abidjan. A partir de là s'engage une réflexion avec les responsables de la Congrégation.

Aux trois religieuses qui allaient constituer la 1ére communauté, Monseigneur Yago s'adresse ainsi : "vous trouverez des pauvres à secourir, des malades à soigner, des enfants à instruire, des âmes à aimer et à sauver ; vous travaillerez à la promotion de la Femme Africaine." En écho aux paroles de Monseigneur Yago, écoutons ce que le Père Cestac, notre Fondateur, écrivait aux servantes de Marie pour leur Mission en Église, en 1856.

"Est-ce que notre Mission n'est pas de former des familles chrétiennes ? C'est là le terme de nos efforts, et la famille chrétienne se forme par la mère chrétienne. Mais où commence la mère chrétienne ? Dons vos classes, mes chères enfants, chacune de ces chères petites assises sur vos bancs, renferme un grand avenir. La Divine Mère vous les confie comme une plante précieuse qui doit un jour porter de grands fruits, mais qu'il faut développer par une culture sage, intelligente et suivie. Avant tout, attachez-vous à former dans ces jeunes âmes l'esprit de Foi." (L.E Cestac)

En vrais bâtisseurs, la communauté catholique s'était préparée à recevoir les religieuses. Elles trouvèrent une maison, une école et très vite un dispensaire... Encouragées par toute cette générosité les sœurs se sont mises au travail en vraies missionnaires... Parce que Jésus nous a dit "c'est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruits" (Jn 15,8)

Notre mission à Orbaff a trop peu duré ! En juin 1979, la congrégation a été contrainte de se retirer, non sans regret !

 

Nous savons que vous en avez souffert et nous aussi qui n'étions pas loin ! Aujourd'hui nous sommes venues vers vous pour inaugurer notre année Jubilaire par une célébration eucharistique d'action de grâce... Et comme il y a 50 ans nous y trouvons un bon accueil. Merci ! Nous avons choisi de venir ici partager notre joie et nous voulons rendre grâce au Seigneur chez vous et avec vous pour l’œuvre qu'il ne cesse d'accomplir à travers nos personnes... Aujourd'hui la Congrégation continue d'être présente dans le Leboutou au village de Toupah, puis à Adzopé et aussi à Abidjan.

"Communiant la Mission Universelle de l’Église, et insérées dons l’Église locale, nous cheminons avec les hommes de notre temps, ouvertes aux valeurs humaines, culturelles. spirituelles dont ils sont porteur " (régle de vie n °14)

Dans son exhortation, "La joie de l'Evangile" le Pape François nous précise : "L’Église doit être le lieu de la miséricorde gratuite, où tout le monde peut se sentir accueilli, aimé, pardonné, encouragé à vivre selon la bonne voie de l’Évangile."

Servantes de Marie, nous continuons à assumer les joies et les espérances, les angoisses et les tristesses de ceux qui nous entourent. Que Marie, notre Mère, soutienne chacun de nous dans sa marche quotidienne.

Et maintenant rassemblés pour cette célébration eucharistique, présentons au Seigneur notre joie d'être ensemble pour lui rendre grâce. »

 

Toutes les lectures ont été lues en français et traduites en adjoukrou. Nous avons eu la joie de communier sous les deux espèces. Marie-Ange a assuré la prière universelle et Angèle, Sylvie, Marie-Noëlle ont participé à la procession des offrandes avec les "vieilles" au visage radieux qui dansaient autour de nous en agitant leur foulard blanc.

 

Après la communion, un temps de témoignages :

  • Mr Athanase, ancien Président du Conseil, a retracé l'accueil de la 1ére communauté de Servantes de Marie en 1964 (le pays venait juste de proclamer son Indépendance en 1960). L'arrivée des sœurs : un grand cadeau pour le village Adjoukrou. Les sœurs étaient peu nombreuses à cette époque et les besoins importants. Sr Christelle a beaucoup marqué la population et aujourd'hui on compte une fille Christelle par quartier, dans chaque famille. Après le passage des sœurs, 11 jeunes sont devenus prêtres.
  • Mr Meledje, actuel Président et ancien "Cœur Vaillant" !
  • L'abbé Bruno Yedoh et Sr Odile qui nous ont fait la surprise d'offrir 2 cadeaux : un cadeau pour Sr Miren, un cadeau pour la Délégation en Côte d'Ivoire venant de la population et des ressortissants d'Abidjan (nous l'ouvrirons le 22, quand nous serons ensemble à Dokui.)

Et Monsieur le Curé nous a dit : " Mes sœurs vous nous avez honorés en commençant le Jubilé à Orbaff, C'est vous qui avez pris l'initiative de venir. Maintenant avec les ressortissants d'Abidjan, nous voulons vous honorer en prenant l'initiative de vous faire revenir ici un samedi soir. Nous regardons les diapos à l'église, nous mangeons ensemble, vous dormez ici et le lendemain. vous participez à l'Eucharistie et vous repartez chez vous." Nous avons entendu leur désir....

Pour remercier, nous avons chanté "Espérance d'Israël" et Sr Marie-Louise a exprimé sa reconnaissance au nom de toutes.

 

A la sortie, surprise... Un panneau avec des photos de l'époque attirait bien du monde.

Après la photo de groupe avec les prêtres sur les marches, les gens sont venus spontanément vers nous et les enfants nous touchaient. Chacun a reçu une image souvenir de Notre-Dame du Refuge que vous recevrez à votre tour cet été.

De Toupah, Pierre Akou et Patricia Loeth étaient là. C'est au presbytère qu'une vingtaine de personnes a partagé le repas et dégusté le gâteau de fête confectionné par Françoise.

Très vite, les enfants sont venus nous rejoindre... Distribution de sucettes et mise en rang pour arriver calmement à l'église où une prière mariale était prévue à 15h. Cette prière a rassemblé beaucoup d'enfants qu'il nous a été difficile de quitter, tellement ils semblaient heureux de notre présence.

Danse rythmée au son des tam-tams et un bâton sur une bouteille vide (ils sont très adroits) et les au revoir ! ! !

 

La communauté de Toupah s'est engagée à les retrouver les 30 mars et 18 mai. Auparavant, Monsieur le Curé fêtera ses 10 ans de sacerdoce le 2 mars. Nous avons l'intention d'être à Orbaff.

Des photos vous parviendront.

 

"La mission est une passion pour Jésus mais, en même temps, une passion pour son peuple." (La joie de l’Évangile n°268)

 

Bonne entrée de Carême à chacune de vous. Nous vous embrassons fraternellement.

 

Le 14 février 2014

La Communauté de Toupah - Sr Marie Agnés

 

 

>>> Blog des Servantes de Marie

 

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Mardi 25 février 2014 • 1096 visites

Haut de page