Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Samedi Saint (Carmel)

Homélie du Père Lucien Dabira

 

(Homélie Père Lucien Dabira_20140419.mp3)

 

 


Je commence par crier « Christ est ressuscité, alléluia ! » Joyeuses Pâques à chacun, chacune d'entre vous.


Durant 40 jours – on pourrait dire 46 jours – nous nous sommes préparés à vivre de nouveau cet événement, la Pâque du Seigneur. Pâque du Seigneur, Pâque également de chacun de nous. Oui, la Pâques c'est le passage. Passage de la mort à la vie de notre Seigneur Jésus Christ. C'est la victoire' de la vie sur la mort. Pâques, on pourrait dire, c'est le passage de l'esclavage à la liberté, le passage du désert à la terre promise, le passage des ténèbres à la lumière. Pâques, c'est le passage du vieil homme à l'homme nouveau.


Frères et sœurs, que ce soit l'esclavage, que ce soit les ténèbres, que ce soit le vieil homme, chacun de nous s'y reconnaît. Nous sommes tous ces esclaves que le Christ a libéré. Nous sommes ces personnes qui marchaient dans les ténèbres, et que le Christ a éclairé de sa lumière, et sur qui il fait il fait briller en cette nuit très sainte la lumière de la résurrection. Oui, tous au cours de notre vie quotidienne, nous traversons ces ténèbres : les ténèbres du découragement, les ténèbres du désespoir, les ténèbres de la maladie, de l'incompréhension, et j'en passe... Et aujourd'hui, le Christ nous libère de tout cela.


Hier, avec le chemin de croix, nous avons vu combien il avait soif de chacun de nos cœurs, soif d'avoir notre vie, soif que nous lui donnions notre être entier. Tous ceux qui lui ont donné leur vie, tous ceux qui ont déposé à ses pieds leur croix, ensevelis avec lui, voilà qu'ils rejaillissent en cette sainte nuit. Ils surgissent de leurs différentes morts. Oui, nuit de victoire, nuit de la résurrection, nuit du salut de l'homme; nuit de notre salut. Les textes que nous venons d'entendre, de la Genèse jusqu'à l’Évangile, nous ont montré combien Dieu qui a créé l'homme, Dieu qui a souffert en voyant cet homme qu'il avait crée à son image et à sa ressemblance, Dieu qui a souffert de voir cet homme dans la boue du péché, nous avons vu comment il a cherché à le relever. Et cette nuit nous fêtons notre relèvement.


Oui, nous avons crucifié le vieil homme avec ses désirs terrestres. Nous l'avons crucifié à la croix de Jésus. Le vieil homme qui nous retenait encore loin de ce Dieu qui nous appelle, est détruit. Nous sommes maintenant des hommes nouveaux.


Et le message que l’Évangile nous donne aujourd'hui, c'est que nous devons maintenant témoigner que nous sommes ressuscités. Témoigner que nous sommes devenus, j'allais dire, vivants. Le péché a pour salaire la mort. Et tous nous sommes pécheurs. Mais aujourd'hui, en cette nuit très sainte de la victoire de la vie sur la mort, le Christ nous a rendu notre dignité de fils. Il nous a rendu la victoire et nous pouvons le chanter, nous pouvons l'acclamer. Jésus donne rendez-vous à chacun de nous en Galilée. Galilée, c'est le carrefour, carrefour des païens, le lieu où il y a beaucoup de monde. Et c'est en ce lieu là qu'il veut rencontrer chacun, qu'il veut se faire reconnaître, rencontrer ceux qui ne le connaissent pas. Oui, nous sommes envoyés dans les carrefours des différentes Galilée de nos concitoyens. C'est là que nous devons dire qu'il est ressuscité. C'est là que nous devons prouver par notre charité, par notre fraternité, par notre joie, que nous ne sommes plus morts, nous sommes vivants. Et si nous sommes vivants, mous sommes des messagers. Nous n'avons plus le droit de nous taire. Nous n'avons plus le droit de nous cacher, nous ne pouvons plus rester dans un tombeau. Nous sommes libres, libres de la liberté des enfants de Dieu, pour courir sur les routes de nos vies, et annoncer par notre vie de tous les jours que Jésus est vivant. Nous voulons le proclamer par notre accueil, par notre amour, notre fraternité.


Joyeuses Pâques à tous. Et que les grâces de cette fête renouvellent chacun de nous au plus profond de lui pour qu'il soit un chrétien. Que nous soyons des Chrétiens. Cela veut dire d'autres Christ pour nos frères et sœurs. Amen.

Le 19 avril 2014

Père Lucien Dabira

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Mercredi 23 avr 2014 • 693 visites

Actualités de l'Eglise

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Documents épiscopat : « Ces églises qui font l’Eglise »
A l’occasion de la sortie de la revue Documents épiscopat : "Ces églises qui font l'église",...

JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »
JMJ de Paris : « Cela a donné à l’Église de France une fierté d’être ce qu’elle est »....

Haut de page