« Je prie, tu pries, nous prions la liturgie des heures... »,
soirée organisée par le service diocésain Liturgie & Sacrements

19 novembre

LA LITURGIE DES HEURES : UNE ÉCOLE DE PRIÈRE

Me revient à la mémoire une petite histoire qui se racontait au début du siècle dernier : "Pourquoi les curés se promènent-ils avec le Bréviaire dans une main et un parapluie dans l'autre ?.... Pour ne pas devoir saluer ces dames, car… hors de l'Eglise, point de salut !!!" Oui, cette image du Bréviaire de nos curés semble bien dépassée… et souvent on ignorait finalement ce qu'il y avait dedans…
Une lacune que le Service diocésain "Liturgie et Sacrements" est venu combler mercredi dernier à la Maison Notre Dame.
Nous avons commencé par des travaux pratiques en célébrant les Vêpres ensemble : l'occasion de nous rendre compte, par l'alternance des chants et des textes, combien cette prière est à la fois personnelle et communautaire…
Ensuite, des mots croisés (définitions et grille) nous ont permis de retrouver tout le vocabulaire lié à cette liturgie : Laudes, Vigiles, Complies, psaumes, antiennes, cantiques, hymnes, louanges, et même les Mâtines sonnées par Frère Jacques !
Enfin, le Père Bertrand Estienne nous a redit les fondements de cette Liturgie des Heures qui donne un rythme chrétien aux journées et même aux nuits, et que le Concile Vatican II a largement ouverte, plus seulement aux prêtres et religieux, mais à tous les baptisés, car elle est une véritable école de prière pour tous.
C'est une prière dont le Christ lui-même est le point de départ : n'oublions pas que Jésus priait lui aussi les psaumes… Notre cœur y est façonné peu à peu par la vie intérieure même du Seigneur, la réponse d'amour du Fils qui s'adresse à son Père.
C'est aussi la prière de l'Eglise. Elle nous permet d'être en communion avec tous les chrétiens. Ce n'est pas seulement une démarche personnelle pour nourrir ma vie spirituelle (même si c'est déjà important !), mais aussi une véritable mission de baptisé : cette prière de louange, de supplication et d'intercession permet de prier au nom de toute l'humanité, et pour l'humanité.
Elle peut encore nous aider à mieux vivre l'Eucharistie dominicale, pour que ses bienfaits ne se perdent pas dans notre vie quotidienne et soient comme réactivés chaque jour, et même plusieurs fois par jour !
Alors, pourquoi les baptisés se priveraient-ils d'une telle source de vie spirituelle ?

Édith Luchez

>>> Prochaine soirée organisée par le service diocésain Liturgie & Sacrements : « Je chante, tu chantes, nous chantons la liturgie des heures », le 19 janvier 2015, de 19 h à 21 h, Maison Notre-Dame, DOUAI

1411_IMG_7727B
1411_IMG_7730B_7733B
1411_IMG_7731B_7739B
1411_IMG_7732B
1411_IMG_7737B
1411_IMG_7742B
1411_IMG_7745B
1411_IMG_7747B
1411_IMG_7749B
1411_IMG_7750B
1411_IMG_7751B
1411_IMG_7753B
1411_IMG_7755B
1411_IMG_7756B
1411_IMG_7760B
1411_IMG_7763B
1411_IMG_7766B
1411_IMG_7767B
1411_IMG_7769B
1411_IMG_7770B
1411_IMG_7771B
1411_IMG_7772B
1411_IMG_7773B
1411_IMG_7774B
1411_IMG_7775B
1411_IMG_7776B
1411_IMG_7777B
1411_IMG_7778B
1411_IMG_7782B
1411_IMG_7783B

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Mardi 25 novembre 2014 • 1392 visites

keyboard_arrow_up