Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Homèlie pour la Toussaint

par le Père Eric TRAORE, vicaire de la Paroisse Ste Anne de Dédougou

 

Solennité de la toussaint - Année B

 

Textes : Première Lecture : Apocalypse 7 2–4, 9–14
             Psaume : Psaume 24 1–6
             Deuxième Lecture : 1Jean 3 1–3
             Évangile : Matthieu 5 1–12

 

 

Bien-aimés dans le Christ ; que la grâce et la paix de notre Seigneur Jésus-Christ soient toujours avec vous !

Que le Seigneur vous bénisse et vous garde et qu’il fasse briller sur vous son visage et exauce vos vœux les plus chers ! Amen !

Bien-aimés, réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse en ce jour béni de la solennité de la toussaint. Oui ; ouvrons les yeux et regardons, soyons témoins de ces merveilles qui se réalisent.

  • L’univers met sa robe de gloire ; l’ordre du monde est restauré !
  • Les prophètes anciens voient la pleine justice ; l’Ere nouvelle est proclamée !
  • Les apôtres du Fils jugent toute la terre ; l’âge des âges est arrivé !
  • Les pécheurs pardonnés prennent place à la table ; l’arbre sauveur à fructifié !
  • Et la Mère de Dieu règne ; pauvre et puissante. L’œuvre du Père est magnifié !
Aujourd’hui l’Eglise universelle nous donne l’opportunité de magnifier la Sainteté. Oui ; aujourd’hui 1er novembre dans une même liturgie nous célébrons la fête de tous les saints : les saintes et saints du ciel et ceux et celles de la terre que nous sommes. Sanbè sanbè ! Bonne fête à tous et à chacun, chacune !

Aujourd’hui également notre armée nationale célèbre son 52ème anniversaire ; je voudrais donc souhaiter sanbè sanbè à nos frères et sœurs militaires et para militaires. Oui, puisse le Seigneur vous combler des grâces dont vous avez besoin dans l’exercice de vos fonctions et missions. Armée Burkinabê le peuple te fais confiance et te soutien ; ne le déçoit donc pas. A vous les chrétiens en mission dans l’armée soyez sel et levain de notre armée afin qu’elle soit un lieu de culture de la paix, de solidarité ; un lieu ou règne la justice, l’intégrité, la loyauté, l’honnêteté, l’honneur, le dévouement désintéressé. En somme vivez au sein de l’armée en saint c’est-à-dire soyez des témoins du Christ.

Bien-aimés dans le Christ ; comme dit ; aujourd’hui l’Eglise universelle sur décision du pape Grégoire IV en 835 commémore la solennité de tous les saints ; fête de précepte ou d’obligation. La commémoration de la fête de toussaint est l’occasion pour l’Eglise d’honorer la foule innombrable et anonyme de ceux et celles ayant achevé leur parcours terrestre partagent désormais la vie, le bonheur, la sainteté de Dieu.

Cette fête qui nous met devant les yeux la foule immense des rachetés vise à nous donner du punch dans notre vie de Foi à travers leur exemple et à nous rappeler que la sainteté est possible pour tous. Oui, tous par notre baptême nous sommes appelés à la sainteté.

Mais au fait qu’est-ce que la sainteté ? Comment y accéder aujourd’hui ?


Je me suis amusé un jour à demander à des enfants de la catéchèse ce qu’est la sainteté ? Les réponses ont été diverses et variées. Entre autres : la Sainteté c’est la blancheur ; la pureté ; l’intégrité de vie. La Sainteté est un don que Dieu fait à chaque chrétien baptisé de sorte que le Saint c’est celui qui après une vie digne de Dieu vit au paradis. Le Saint c’est celui qui a vécu sur terre selon les lois bibliques. Le Saint c’est celui qui n’a ménagé aucun effort pour vivre dans la droiture morale donc loin du péché. Le Saint c’est celui qui sur terre à fait la volonté de Dieu, à été son témoin ; témoin de l’Amour de Dieu dans son milieu de vie.

Mais que disent les textes sacrés de ce jour sur la sainteté ?


A la lecture des textes sacrés il ressort que la sainteté est le fait de voir la Gloire de Dieu. Elle est le propre du Chrétien qui baptisé dans le Sang du Christ lui ressemble Lui ; le Saint par Excellence. Il sied de noter que le Saint ce n’est pas celui qui n’a pas péché (parce que nous sommes tous pécheurs), mais celui qui avec la grâce de Dieu à vécu dans la droiture et à fait sienne les volontés de Dieu. Aussi ; la sainteté n’est pas uniquement pour nos frères et sœurs qui vivent déjà au Ciel ; elle est aussi pour nous qui cheminons sur la terre. N’est-ce pas que nous devons ressembler dès ici bas à notre Père qui est Saint ?

La Sainteté est un don. Si donc elle est un don nous devons la demander chaque jour et œuvrer par notre agir, nos comportements pour demeurer dans cette grâce.

Mais mes bien-aimés comment concrètement accéder à la Sainteté ?


Pour beaucoup la Sainteté est perçue comme un idéal que ne peut atteindre le commun des mortels. Il faut être un anachorète, un ermite, un moine, un grand ascète pour être Saint. Rassurez-vous, le Christ aujourd’hui nous dit que la Sainteté est à la portée de tous et de chacun. Est Saint celui qui est Bienheureux. Si en plus de la grâce que nous avons reçue au baptême nous faisons un peu d’effort pour mettre en pratique dans nos vies par exemple les béatitudes qui sont neufs (09) points essentiels sur la route qui mènent à la Sainteté nous sommes considérés comme Saint. Mais que nous disent concrètement ces béatitudes ?
  1. Avoir un cœur pauvre. Ce n’est pas rechercher d’autre richesse que la présence de Dieu, notre tout c’est d’avoir un cœur ouvert. Accueillant qui sait attendre de Dieu et des autres. Un cœur qui se libère pour aimer.
     
  2. Etre doux. C’est miser uniquement sur l’Amour pour régler les problèmes qui surgissent inévitablement là ou des Hommes vivent ensemble. Ne pas se laisser emporter par la violence ; ne pas craindre les conflits, les fuirent mais être serein. Prendre ses responsabilités quand il le faut.
     
  3. Pleurer. Pleurer, ce n’est pas pleurer pour pleurer ; pleurer sur soi ; mais savoir partager les peines, les souffrances des autres, être près avec ceux qui sont loin. Attendre la consolation de Dieu Seul lorsqu’il viendra lui-même essuyer toute larme de nos yeux.
     
  4. Avoir faim et soif de la justice. C’est savoir ajuster sur Dieu son vouloir et son action ; demeurer fidèle à Dieu, s’offrir à l’Esprit qui veut accomplir toute justice en nous sanctifiant par le baptême et la parole.
     
  5. Etre miséricordieux. C’est savoir imiter le Père de tout Amour, pardonner. Non pas comme ceux qui oublient, mais ceux qui pardonnent en se souvenant ; qui ouvrent leur cœur à la misère des autres.
     
  6. Avoir le cœur pur. Le cœur loyal et sincère c’est avoir l’œil clair, le regard transparent, l’esprit droit, l’âme simple. Au point de reconnaître Dieu partout ou il fait signe.
     
  7. Etre un artisan de paix. C’est rayonner d’amitié et de réconciliation, tisser la fraternité dans le village ou le quartier, entre les nations, les peuples afin que la terre devienne l’antichambre du Royaume par la justice et la charité contagieuse.
     
  8. Etre persécuté pour la justice parce que croyant au message d’Amour et de liberté. C’est accepter de tout souffrir plutôt que de renoncer à Dieu, à l’Evangile, à l’ Eglise.
     
  9. Etre insulté et calomnié à cause du Christ c’est tout simplement être chrétien ; ce qui ne peut pas être vécu sans que quelque chose nous retombe sur la tête.
Vous tous qui entendez cela voila les jalons du paradis, du Bonheur. Les pierres de la Sainteté. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse ! 9 fois heureux ; et sachez désormais que la Sainteté est possible. Que nus reste-t-il donc à faire ? Allons-y ! Et que Dieu nous bénisse abondamment !

Bonne sainte et joyeuse fête !

Abbé Eric TRAORE.
En ma dixième année de sacerdoce.

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Vendredi 02 novembre 2012 • 879 visites

Haut de page