Des collégiens en visite à Douai !

 

Une sortie à Douai pour des jeunes ??
Drôle de destination pour des collégiens pendant les vacances de la Toussaint, ce n’est pas très bucolique la ville et en plus … aller voir les sœurs du Carmel et visiter la collégiale ? C’est bien pour des adultes ça ! Nous avons parié sur cette destination, certaines catéchistes faisant forte « publicité » pour notre journée avec les collégiens du doyenné, relayées par notre doyen, l’Abbé Le Minez. … le bus fut quasiment plein !

Au premier abord cela semblait donc étonnant comme destination, mis à part que nous allions y retrouver Eric Boutrouille. Mais au fil des semaines, des prises de contact avec la prieure du Carmel, avec l’Abbé Merville, doyen de la paroisse, au fil des préparatifs, nous avons pressenti que cette journée serait pleine d’enseignements et de richesses pour nos jeunes. Car au-delà de l’importance de se retrouver pour un moment de convivialité, il nous semblait encore plus fondamental que cette journée puisse être celle de la rencontre avec d’autres réalités d’Eglise que celles qu’ils ont l’habitude de voir.

Nos jeunes ont besoin de toucher du doigt le mystère de la Foi, de celle qui habite ces neuf religieuses ayant choisi une vie contemplative, hors du monde pour donner toute leur vie à Dieu.

De cette rencontre, il est ressorti d’ailleurs de beaux témoignages :


« merci de nous avoir ouvert les portes de votre cœur », « merci pour le diaporama », « les réponses aux questions », « votre bonne humeur », « merci de nous avoir fait partager votre vie ».

En voici d’autres…


Cette journée fut pour moi une source d’émerveillement.
Emerveillée, d’abord, par la visite chez les sœurs, dont le sourire et le témoignage ont sans doute touché le cœur de tous.
Surprise, aussi, par le regard des jeunes lors de la découverte de la collégiale et de ses trésors.
Touchée, aussi, par l’échange avec eux en face de l’œuvre contemporaine de la croix glorieuse.
Emue, enfin, par le temps d’adoration de l’hostie miraculeuse, à l’issue de la messe, où tous, prêtres, parents et jeunes, se sont agenouillés, dans le silence, pour adorer celui qui nous fait vivre.
En bref, heureuse de cette journée et des temps de partage vécus avec tous, je rends grâce au Seigneur pour cette journée. Puisse t’il nous accorder d’en vivre bien d’autres comme celle-ci.


Edith

J'ai été heureux de partager ce temps avec toutes et tous à Douai ...de revoir celles que je connaissais déjà et de faire la connaissance d’Hervé, d'Eric et de Catherine ... sans oublier les jeunes ...de découvrir le Carmel et les deux miracles étonnants de ma ville natale (si chère à mon cœur) : l'hostie miraculeuse et Notre Dame des Miracles !
Je pense que petits, ados et grands ont parfois besoin de ces signes du Ciel pour conforter leur foi ! J'ai apprécié le fonctionnement par ateliers qui permettait de suivre en plus petits groupes et ainsi d'être plus à l'écoute !


Serge

Durant notre visite de la Cathédrale St Pierre, nous avons découvert un petit autel en l'honneur de Louis et Zélie Martin (parents de Ste Thérèse).Nous avons appris que les jeunes mariés venaient confier leur amour dans ce lieu; nous avons donc posé nos alliances sous des reliques du couple et nous avons prié pour qu'ils veillent sur notre mariage et qu'ils protègent nos enfants.
La cathédrale St Pierre est un lieu magnifique, les peintures et les sculptures sont très belles et l'orgue est un joyau.
C'était une journée très riche en émotions et en prières. Merci aux organisateurs.

Nicolas et Marjorie

Ou encore, les témoignages sortis des cœurs de Marie, Alice, Maxime, Salomé, Adrien, collégiens du Doyenné …


Dans l’église de Douai, l’orgue est magnifique. C’est la première fois que j’en vois un si grand.
On a vu de grands tableaux impressionnants.
On à découvert des salles importantes où se changeaient les prêtres et où on range les aubes et tout l’équipement pour les messes (en fait la Sacristie !)
C’était incroyable cette histoire avec le miracle de l’hostie. 800 ans !!
Ca m’a impressionné le travail des sœurs. Je croyais qu’elles ne faisaient rien !!
En plus, on voyait qu’elles s’amusaient, qu’elles riaient, qu’elles faisaient des fêtes, elles ont beaucoup d’heures de travail (7 h), et 7 h de prière et 7 h de sommeil.


Groupe de Catherine

La visite de la collégiale fut particulièrement soignée, nous avons privilégié les lieux qui pourraient parler aux enfants : le mystère de la croix avec une découverte et une explication de la croix glorieuse, le mystère de l’amour conjugal vécu dans la sainteté autour des Bienheureux Louis et Zélie Martin, les deux miracles vécus à Douai, celui de la statue de Notre Dame des Miracles et celui de l’Hostie Miraculeuse. La messe et un petit temps d’adoration de l’Hostie miraculeuse a permis de rendre grâce pour cette journée au cours de laquelle, c’est sûr, l’Esprit Saint nous a conduits !
La joie ressentie à l’issue de cette journée nous réconforte dans l’idée que, oui, nous pouvons et devons montrer ce qu’est la vie religieuse, parler des miracles, parler de la sainteté aux jeunes encore aujourd’hui, leur montrer tout ce que l’Eglise a de Beau et de Saint et ainsi peut-être les aider à grandir dans la Foi et dans leur chemin personnel avec le Christ.


Maïgwen

Les animateurs Collège
du Doyenné du Cateau-Cambrésis

Article publié par MICHEL LAISNE • Publié Lundi 26 novembre 2012 • 1234 visites

keyboard_arrow_up