pénitentiel

un carême d'humilité

Le mal nous touche, nous blesse, nous abîme le cœur, le visage, quand il attaque du dehors, des mots qui déchirent, un regard qui tue et méprise, des critiques toujours plus dures…

Mais le mal sort aussi de notre bouche, de notre cœur si dur parfois, nos gestes, nos attitudes, nos sentiments, nos pensées… peuvent blesser et écraser.

Le seul qui puisse nous sauver parce que son amour dépasse tout ce mal, le combat et le détruit sur la croix, par sa mort sur cette croix, c’est Le Christ.

Durant tout ce carême, au début de chaque eucharistie nous vivrons le rite pénitentiel avec une intensité toute particulière. Dans ce rite nous faisons appel à la miséricorde de Dieu et nous reconnaissons notre péché. Durant ce carême nous demandons pardon pour nos péchés mais aussi pour les fautes des autres, parce que nous sommes solidaires dans le péché.

Que notre demande de pardon soigne les blessures de toute notre Église et de ceux qu’elle a blessé et abîmés. Nous nous mettrons à genou, en signe de pénitence.

Article publié par Michel Masclet • Publié Dimanche 24 mars 2019 • 195 visites

keyboard_arrow_up