Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

4 juin : Rencontre des catéchumènes du doyenné

Maison Notre-Dame à DOUAI

le Samedi 04 juin 2016

 

Vignette_Catéchuménat Vignette_Catéchuménat  

 

4 juin après-midi, maison Notre-Dame : les catéchumènes du doyenné (confirmés, néophytes…) qui ont reçu un sacrement en 2016, se sont retrouvés avec leurs accompa- gnateurs pour un temps d'échanges, avant de participer à la messe en l'église Notre-Dame.

 

 

Quelques notes prises au fil de la rencontre :

 

La question était : « dites-nous votre ressenti du (ou des) sacrement(s) que vous avez vécu cet année »

Les réponses ont été très riches, aussi bien dans le ressenti, que dans l’encouragement des uns vers les autres pour les sacrements non encore vécus…

(Pardon, je n’ai pas noté tous les prénoms, mais vous vous retrouverez facilement dans tout ce qui a été dit…)

 

Éric

Prise de conscience de ne plus vivre sans le Seigneur

Une évidence d’aller, d’avancer vers le Seigneur

Une chenille qui devient papillon grâce au Seigneur

Entrer en communion avec le Seigneur

Moment particulier où on entre au contact avec le Seigneur

Partager avec le groupe qui avance vers le sacrement : moment(s) unique(s)

Même avant le baptême, les rencontres faisaient que nous étions déjà en communauté chrétienne

 

Gaëlle

L’accueil qui est chaleureux

La lumière qui se propage lors du baptême : le don d’une force

Une envie de continuer

L’appel décisif : un moment très important

L’envie de continuer avec les enfants qui entrent en catéchèse

Une protection

 

Mohamed-Pierre

Je ne suis pas musulman, j’aime le porc (lol !)

Émotions toujours présentes quelques soient les moments

SDF, mais déjà un pied vers le Seigneur avec la rencontre de Sainte Rita

La foi : personne ne peut nous l’enlever !

 

Vanessa

Au début, des prières « non conformes » déjà présentes pour sortir « des enfers » ; Une vie difficile avant

Le baptême des enfants fut un déclic (pourquoi pas moi !)

Le baptême fut le moment le plus fort (ambiance, lumière…)

La joie du partage de ce plaisir avec les autres

Une renaissance ! Une reconnaissance ! Un recommencement nouveau !

La prière qui aide à se relever ! Qui donne la force de se relever !

Une foi qui nous pousse !

Un changement de vie qui permet de reprendre confiance !

 

Clotilde

Avancer vers l’autel avec la lumière (l’importance de la procession !)

 

Tina

Confirmée en 2015, baptisée à la naissance

Attente d’être adulte pour la confirmation (l’importance d’attendre d’être sûr) : concrétisation de l’appartenance à une famille

L’impression, lors du sacrement, d’être sur un nuage comme à un mariage

Pratique plus fréquente et régulière : prise de conscience de la présence de l’Esprit Saint

Lisieux : passage pas loin lors des vacances mais passage obligé (plus fort que moi !)

 

Monia

Je me retrouve dans les témoignages de chacun

Au début : appréhension ; étonnement vis-à-vis du ressenti (chaleur, sentiment de force…)

En relisant le cheminement de ces vacances, elle s’est aperçue qu’elle était entrée dans beaucoup d’églises

Un sacrement et la présence de Jésus qui a donné la force de vivre sereinement la perte d’un proche très cher

Être en paix avec soi-même

Avoir envie d’aller au bout de la démarche

Le Seigneur était déjà locataire dans mon cœur

 

Christophe

Christophe est au début du cheminement

Des parents catholique/protestant (un sentiment très sceptique sur la foi de ses parents où il ne se retrouve pas)

Le Seigneur a toujours été là. Un sentiment qu’il y a toujours « quelque chose » qui nous accompagne (on est habité) : présence de l’Amour

Un sacrement n’est pas une convenance… Il n’y a pas de moule !

Nous sommes aspirés, enveloppés, entourés, happés… C’est inexplicable !

La foi est universelle

Ce n’est plus un choix : c’est une évidence !

Sa compagne a ajoutée : la foi est un moteur pour avancer dans l’existence ; la vie est dure, mais Dieu nous ressource !

 

? (Pardon je n’ai pas noté le prénom !)

C’est une aide dans la souffrance

 

Rachel

Laisser d’avantage de place au Seigneur

La Parole est vivante et elle nous concerne !

Prendre le temps, chaque jour, de lire un verset de la bible et le laisser nous parler tout au long de la journée

L’Esprit Saint est comme une ligne téléphonique : il faut rester connecté !

 

Célia

Une vie avant, et une vie après le sacrement

 

Estelle

En début de catéchuménat

Le sentiment de s’être élevée toute seule comme une fleur malgré les tentations de la vie

Se sent attirée

 

Didier Hénaut

 

 

 

 

 

>>> notre page sur la messe du soir en l'église Notre-Dame  

 

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Lundi 06 juin 2016 • 595 visites

Haut de page