Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

15 novembre

Temps de prière pour la Paix

le Dimanche 15 nov 2015

 

Dimanche soir, après la messe en l'église Notre-Dame, de nombreux paroissiens se sont retrouvés pour un temps de prière pour la Paix, autour de textes du pape François. Doucement 120 bougies ont été allumées devant l'autel...

 

En pièce jointe, le montage projeté

 

 

Chant 1

Dans nos obscurités, allume le feu qui ne s'éteint jamais, Qui ne s'éteint jamais. Dans nos obscurités, allume le feu qui ne s'éteint jamais, Qui ne s'éteint jamais

 

 

Chant 2

Par les Cieux devant Toi, splendeur et majesté,

Par l’infiniment grand, l’infiniment petit,

Et par le firmament, Ton manteau étoilé,

Et par frère soleil, je veux crier,

Mon Dieu Tu es grand Tu es beau, Dieu vivant Dieu très haut,

Tu es le Dieu d’amour, Mon Dieu Tu es grand Tu es beau,

Dieu vivant Dieu très haut, Dieu présent, en toute création !

Par tous les animaux, de la terre et de l’eau,

Par le chant des oiseaux, par le chant de la vie,

Par l’homme que tu fis, juste moins grand que Toi

Et par tous ses enfants, je veux crier :

 

 

Lecteur: « Dieu vit que cela était bon » Le récit biblique du début de l’histoire du monde et de l’humanité nous parle de Dieu qui regarde la création, la contemple presque, et répète : cela est bon. Cela nous fait entrer dans le cœur de Dieu et, de l’intime de Dieu, nous recevons son message.

Nous pouvons nous demander : quelle signification a ce message ? Que me dit ce message à moi, à toi, à nous tous ?

 

Il nous dit simplement que dans le cœur et dans la pensée de Dieu notre monde est la ‘maison de l’harmonie et de la paix’, et est le lieu où tous peuvent trouver leur place et se sentir ‘chez soi’, parce que cela est « bon ».

 

Tout le créé forme un ensemble harmonieux, bon, mais surtout les humains, faits à l’image et à la ressemblance de Dieu, sont une unique famille, dans laquelle les relations sont marquées par une fraternité réelle non seulement proclamée en paroles : l’un et l’autre sont le frère et la sœur à aimer, et la relation avec le Dieu qui est amour, fidélité, bonté se reflète sur toutes les relations entre les êtres humains et apporte l’harmonie à la création tout entière.

 

 

Chant 3

Ne crains pas, je suis ton Dieu, 
C'est moi qui t'ai choisi, appelé par ton nom.
Tu as du prix à mes yeux et je t'aime.
Ne crains pas car je suis avec toi.

 

Le monde de Dieu est un monde dans lequel chacun se sent responsable de l’autre, du bien de l’autre. Ce soir, chacun de nous, tous nous pensons au fond de nous-mêmes : ne serait-ce pas peut-être ce monde que nous désirons ? Ne serait-ce pas peut-être ce monde que tous portent dans le cœur ? Le monde que nous voulons, n’est-il pas peut-être un monde d’harmonie et de paix, en nous-mêmes, dans les rapports avec les autres, dans les familles, dans les villes, dans et entre les nations?

 

Et la vraie liberté dans le choix des chemins à parcourir en ce monde, n’est-elle pas peut-être celle qui est orientée vers le bien de tous et qui est guidée par l’amour ?

 

 

Chant 4

Prends Seigneur et reçois toute ma liberté

Ma mémoire, mon intelligence toute ma volonté

Ref : Et donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer

Donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer

Reçois tout ce que j’ai tout ce que je possède

C’est Toi qui m’as tout donné, à Toi, Seigneur je le rends

 

 

Mais demandons-nous maintenant: est-ce cela le monde dans lequel nous vivons? Le créé conserve sa beauté qui nous remplit d’émerveillement, reste une œuvre bonne. Mais il y a aussi « la violence, la division, le conflit, la guerre ». Cela arrive quand l’homme, sommet de la création, abandonne le regard sur l’horizon de la beauté et de la bonté, et se renferme dans son égoïsme.

Quand l’homme pense seulement à lui-même, à ses propres intérêts et se place au centre, quand il se laisse séduire par les idoles de la domination et du pouvoir, quand il se met à la place de Dieu, alors il abîme toutes les relations, il ruine tout ; et il ouvre la porte à la violence, à l’indifférence, au conflit.


 

Chant 5

Jésus le Christ, lumière intérieure,
Ne laisse pas mes ténèbres me parler.
Jésus le Christ, lumière intérieure,
Donne-moi d'accueillir ton amour

 

 

C’est justement dans ce chaos que Dieu demande à la conscience de l’homme : « Où est Abel ton frère ? ». Et Caïn répond : « Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère ? » (v.9). Cette question nous est aussi adressée et il serait bien que nous nous demandions : Suis-je le gardien de mon frère ? Oui, tu es le gardien de ton frère ! Être une personne humaine signifie être gardiens les uns des autres !

Et au contraire, quand se rompt l’harmonie, suit une métamorphose : le frère à garder et à aimer devient l’adversaire à combattre, à supprimer. Que de violence naît à ce moment, que de conflits, que de guerres ont marqué notre histoire ! Il suffit de voir la souffrance de tant de frères et sœurs. Il ne s’agit pas de quelque chose de conjoncturel, mais c’est la vérité : dans chaque violence et dans chaque guerre, nous faisons renaître Caïn. Nous tous !

Après le chaos du Déluge, il cessa de pleuvoir : on vit l’arc-en-ciel et la colombe apporta un rameau d’olivier.

Demandons qu’il n’y ait plus de chaos, en demandant qu’il n’y ait plus de guerre, demandons la paix


 

Chant 6

La Paix, Oui la Paix, c’est le don de Jésus (bis)

Alors dit Jésus, alors mon Nom sera connu.

La Paix, Oui la Paix, c’est le Don de Jésus.

L’Amour, Oui l’Amour ...

La Joie, Oui la Joie ...

 

 

À ce point, je me demande : Est-il possible de parcourir une autre voie ? Pouvons-nous sortir de cette spirale de douleur et de mort ? Pouvons-nous apprendre de nouveau à marcher et à parcourir les chemins de la paix ?

En invoquant l’aide de Dieu, sous le regard maternel de la Vierge Reine de la paix, je veux répondre : Oui, c’est possible à tous ! Ce soir, je voudrais que de toutes les parties de la terre nous criions : Oui, c’est possible à tous ! Ou mieux, je voudrais que chacun de vous, du plus petit au plus grand, jusqu’à ceux qui sont appelés à gouverner les Nations, réponde : Oui, nous le voulons !

 

 

Chant 7

1. Si le vent des tentations s'élève, si tu heurtes le rocher des épreuves

Si les « plans » de l'ambition t’entraînent si l'orage des passions se déchaîne

Regarde l'étoile, invoque Marie Si tu la suis tu ne crains rien

Regarde l'étoile, invoque Marie Elle te conduit sur le chemin

2. Dans l'angoisse et les périls, le doute, Quand la nuit du désespoir te recouvre

Si devant la gravité de tes fautes La pensée du jugement te tourmente. R.

3. Si ton âme est envahie de colère Jalousie et trahison te submergent

Si ton coeur est englouti dans le gouffre Emporté par les courants de tristesse. R.


 

Temps de silence.. on contemple la croix...


 

Chant 8
Psaume 26
Le Seigneur est ma lumière et mon salut, De qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie, Devant qui tremblerais-je ?

1. J'ai demandé une chose au Seigneur, La seule que je cherche :
Habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie.
2. Habiter ta maison, Seigneur, Pour t'admirer en ta beauté
Et m'attacher à ton Eglise, Seigneur.
3. J'en suis sûr, je verrai la bonté du Seigneur Sur la terre des vivants.
Espère, sois fort et prends courage, Espère, espère le Seigneur
!


 

Notre Foi chrétienne nous pousse à regarder la Croix. Comme je voudrais que pendant un moment tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté regardent la Croix ! On peut y lire la réponse de Dieu : là, à la violence on ne répond pas par la violence, à la mort, on ne répond pas par le langage de la mort

Dans le silence de la Croix, se tait le bruit des armes et parle le langage de la réconciliation, du pardon, du dialogue, de la paix. Je voudrais demander au Seigneur, ce soir, que nous, chrétiens, frères des autres Religions, chaque homme et chaque femme de bonne volonté crie avec force : la violence et la guerre ne sont jamais la voie de la paix !

 

 

Chant 9

Seigneur, fais de nous des ouvriers de paix.
Seigneur, fais de nous des bâtisseurs d'amour.

( Lecture tous ensemble)

 

Là où se trouve la haine, que nous apportions l'amour,
Là où se trouve l'offense, que nous apportions le pardon,
Là où se trouve la discorde, que nous apportions l'union,
Là où se trouve l'erreur, que nous apportions la vérité,

Seigneur, fais de nous des ouvriers de paix.
Seigneur, fais de nous des bâtisseurs d'amour.


Là où se trouve le doute, que nous apportions la foi,
Là où se trouve le désespoir, que nous apportions l'espérance,
Là où se trouve les ténèbres, que nous apportions la lumière,
Là où se trouve la tristesse, que nous apportions la joie.

Seigneur, fais de nous des ouvriers de paix.
Seigneur, fais de nous des bâtisseurs d'amour.


Fais, Seigneur, que je ne cherche pas tant
d'être consolé que de consoler,
d'être compris que de comprendre, d'être aimé que d'aimer,
parce que c'est en se donnant que l'on reçoit,
en s'oubliant soi-même que l'on se trouve soi-même,
en pardonnant qu'on obtient le pardon,
en mourant qu'on ressuscite à l'éternelle vie
.


 

Que chacun s’applique à regarder au fond de sa conscience et écoute cette parole qu'elle dit : sors de tes intérêts qui atrophient le cœur, dépasse l’indifférence envers l’autre qui rend le cœur insensible, vaincs tes raisons de mort et ouvre-toi au dialogue, à la réconciliation : regarde la douleur de ton frère et n’ajoute pas une autre douleur, arrête ta main, reconstruis l’harmonie qui s’est brisée ; et cela non par le conflit, mais par la rencontre ! Que se taisent les armes !

La guerre marque toujours l’échec de la paix, elle est toujours une défaite pour l’humanité. Encore une fois, les paroles de Paul VI résonnent : « Plus les uns contre les autres, plus, jamais !… Jamais plus la guerre, jamais plus la guerre ! »


 

Chant 10

Que mes paroles Seigneur Soient paroles de vie,

Que mon esprit toujours soit témoin de ta joie,

Si je peux de ma vie faire jaillir la richesse,

Que se soit au Seigneur pour la gloire de Ton nom !

 

Je prendrai pour modèle ton exemple d'amour,

Pour mes frères humains je n'aurai de repos,

J'aimerai pour ta gloire, j'aimerai pour ton nom

J'aimerai pour la vie que tu nous as donnée !

 

Que Ton esprit Seigneur me garde faiblesse,

Que je sois de l'amour le bastion redoutable,

Préserve-moi Seigneur des assauts du péché.

Pour que ton veine accorde moi d'aimer !

 

 

« La paix s’affermit seulement par la paix, celle qui n’est pas séparable des exigences de la justice, mais qui est alimentée par le sacrifice de soi, par la clémence, par la miséricorde, par la charité »

Pardon, dialogue, réconciliation sont les paroles de la paix : dans la bien-aimée Nation syrienne, au Moyen-Orient, partout dans le monde ! Prions pour la réconciliation et pour la paix, travaillons pour la réconciliation et pour la paix, et devenons tous, dans tous les milieux, des hommes et des femmes de réconciliation et de paix ! Amen.

 

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen

 

 

Bénédiction

 

Chant 11

1) Tu es Dieu, au milieu de nos prières,

Roi des cieux, Souverain, Sauveur et Maître !

Ta présence dans nos vies, fait la joie de notre cœur,

Par le don de ton Esprit, Viens régner en nous, Seigneur !

2) Tu es là, dans le cœur de ton Eglise,

Au-delà, de ces murs qui nous divisent,

Que les liens de notre amour, aient le sceau de ton pardon,

Qu'ils reflètent chaque jour, La puissance de Ton Nom !

3) Notre Père, que ton règne s'établisse,

Sur la terre, que rayonne ta justice,

Apprends-nous la compassion, Donne-nous d'être avec Toi,

Un flambeau pour les nations, Dans ta gloire et ton éclat !

 

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Lundi 16 nov 2015 • 1839 visites

Télécharger le fichier PDF "Montage pour une veillee de priere pour la Paix" (3.2 Mo)
contenu du fichier

Actualités de l'Eglise

Commentaires du dimanche 27 août
27 août 2017, 21e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

Homélie du dimanche 27 août
21éme dimanche du Temps Ordinaire

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

JMJ 1997 : présentation des Journées mondiales de la Jeunesse, par Mgr Dubost.
JMJ 1997 : Discours d'introduction de Monseigneur Michel Dubost, alors évêque aux Armées.

Haut de page