Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Homélie du Père Emmanuel CANART

Dimanche 13 mars 2016 – Douai – Pèlerinage FSE

 

L’Évangile de ce jour convient bien pour cette Année de la Miséricorde !

Et nous invite à méditer sur le pardon du Seigneur !

 

Je commence par un souvenir de mon enfance, si vous le voulez bien !

J'ai 3 frères et régulièrement, ma maman nous rassemblait avec un papier et un crayon et lisait une liste de péchés. Chacun devait noter (discrètement) ses péchés au fur et à mesure ! Bonjour la discrétion.

Puis, maman nous emmenait à l'église nous confesser.

Ce qui m'a stupéfait, c'est que mes parents se confessent après nous !

 

J'ai compris ce jour-là que Dieu était plus grand que mes parents !

Qu'il me fallait aimer Dieu plus que mes parents (même s'il n'y a pas concurrence entre les deux amours !).

Qu'il me fallait faire la volonté de Dieu encore plus que celle de mes parents.

 

J'aurais beaucoup aimé inviter un religieux, ce matin et que nous fassions ensemble ce genre de réflexion pour nous préparer à recevoir le pardon de Jesus.

Ce religieux, déjà auprès de Dieu, était étudiant à la Catho de Lille, en anglais.

Pour faire des progrès, il est allé en Angleterre et à rencontré Baden Powell et le scoutisme.

Émerveillé, il a décidé de créer la version catholique du scoutisme, c' est le père Sevin.

 

Le scoutisme catholique est né en France et dans le Nord-Pas de Calais !

 

Que nous aurait dit le père Sevin ?

 

  • Le père Sevin, dans la seconde partie de sa vie, a créé un ordre religieux : la sainte Croix de Jérusalem. Ces religieuses scoutes font 4 vœux : pauvreté, chasteté, obéissance et HUMILITE !
    Voilà peut-être le premier péché que les scouts doivent souvent écrire sur leurs petits papiers !
    C'est si souvent que, nous les scouts, nous pensons être meilleurs que les autres, que nous pensons être une élite !!!
    Dès son élection, on a demandé au pape François : « qui êtes-vous ? ». Le pape a répondu « je suis un pécheur pardonné ! »
    Amis, si nos badges, nos staffs, nos insignes nous laissent penser que nous sommes meilleurs que les autres, nous n'avons tien compris au scoutisme !
    Filons nous confesser ! Nous, les sommes tous des pécheurs pardonnés !

 

  • Je pense que le père Sevin nous ferait écrire aussi notre manque de joie et d'enthousiasme ! Il a écrit une belle chanson que les scouts chantent parfois aux veillées : « tout aimer, ne rien haïr, et surtout, ne pas vieillir ! »
    Et encore : « notre religion est la religion de la joie, cette joie profonde de toutes les minutes, nous voulons la rayonner... nous voulons être des alleluia vivants ! »


    Je pense à la petite Claire de Castelbajac : « cette étudiante en beaux-arts, atteinte d'une maladie grave (elle mourra à 22 ans), écrivait à son amie à 16 ans :
    « samedi, lever à 5h du matin, pour aller chercher des champignons : c'était sublime. Il faudra que je te montre le bois au lever du soleil. Je ne mets pas d'adjectifs, iI n'y en a pas. Si, c'était cathédralesque ! je suis en pleine plénitude de bonheur »


    J'aime ce que dit le père Sevin dans une chanson : « nous resterons jeunes, et pour cela nous serons purs. Il n'y a que le péché qui fait vieillir ! »

    Courrons nous confesser pour ne plus être des blasés, des fatigués de la vie...

 

  • Si nos papiers de confession sont assez grands, j'imagine que le père Sevin nous inviterait à noter nos manques de fraternité !
    Il écrivait :
    « aimer, oser aimer, savoir aimer »
    « aimer, avec la candeur et la spontanéité des premiers chrétiens »
    .
    Il évoque le livre des actes des apôtres.

    Je vais vous faire un aveu ! Je suis très peiné de voir des conflits dans le scoutisme.
    Je ne pense pas d'abord aux jeunes mais aussi aux adultes.
    C'est tout sauf la loi scoute ! et encore moins l’Évangile !
    Vous savez le plus grand péché que Jésus ne cesse pas de dénoncer ?
    Vérifiez dans la Bible !
    Ce n'est pas le vol !
    Ce n'est pas la tricherie !
    Ce ne sont pas les gros mots !
    C'est l'hypocrisie ! Et d'abord celle des religieux et des prêtres : « ils disent et ne font pas ! »

 

L'humilité !

La joie !

La fraternité !

Voilà un beau programme pour la fin de notre carême et pour cette Année de la Miséricorde !

 

 

13 mars 2016

Père Emmanuel CANART

 

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Vendredi 18 mars 2016 - 17h18 • 418 visites

Actualités de l'Eglise

Thème de la Journée mondiale des communications sociales 2018
La prochaine Journée mondiale des communications sociales, dimanche 13 mai 2018, aura pour thème...

Mgr Nicolas Souchu, nommé évêque d’Aire et Dax
Le Pape François a nommé ce mercredi 15 novembre, Mgr Nicolas Souchu évêque du diocèse...

Nouvelle traduction du Notre Père
Le 3 décembre 2017, premier dimanche de l’Avent, une nouvelle traduction du Notre-Père entrera...

Décès du cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite de Marseille
Le cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite du diocèse de Marseille, est décédé dans sa...

Commentaires du dimanche 19 novembre
19 novembre 2017, 33e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Haut de page